LA CAPOTE DE L’INFANTERIE DE LIGNE FRANCAISE A LA FIN DE L’EMPIRE (1)

LA THEORIE

A la fin de 1813, l’infanterie française reçut une nouvelle capote. Pour la première fois dans l’armée française, elle est définie régle­mentairement. C’est celle qui, théoriquement, dans les grandes lignes, fera la campagne de France et Waterloo et ne sera modifiée, du moins pour la couleur, qu’en 1822.

Il a fallu la grande réforme de 1812  orchestrée par le général Bardin et connue comme « règlement de Bardin »  pour qu’il soit prévu pour le fantassin de ligne français une capote définie réglementairement.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez-vous connecter ou vous inscrire gratuitement pour continuer la lecture.

Bookmark(0)