LE PREMIER CONSUL BONAPARTE,

PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ITALIENNE

Monté sur son cheval « Le Vizir »

 

On sait peu de choses de ce séjour à Lyon du Premier Consul. Une cérémonie a-t-elle eu lieu ? Une parade ? On l’ignore. Bonaparte s’en revient rapidement à Paris. Le portrait que le peintre Andrea Appiani réalise dans les semaines qui suivent le montre dans la tenue de velours vert brodé d’or et tout semble en rester là pour la postérité. Plus un mot, plus un geste. Mais cela se peut-il ? Non, à notre avis.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez-vous connecter ou vous inscrire gratuitement pour continuer la lecture.

Bookmark(0)